SFPHYSIO

Connexion
 

1735 membres

Historique

Rappels Historiques de la SDK à la SFP

 

Fondée en 1936 par René Morice, J. Dupuis et F. Buhour, la Société de Kinésithérapie obtient très rapidement une audience importante de la part de praticiens en instance de reconnaissance.

En 1937, cette société pionnière servira de référence pour la diffusion des connaissances scientifiques parmi les plus récentes : La Revue de Kinésithérapie est alors fondée.
Elle rassemble, à travers des articles de base, un grand nombre de praticiens du corps souffrant, kinésithérapeutes, masseurs, gymnastes médicaux, infirmiers-masseurs, diplômés ou non, médecins, tous autour d'une même pratique : le geste qui soigne.
Son originalité tient à ses activités de formation pratique en faveur des kinésithérapeutes... alors que ces derniers sont encore quasiment inconnus.
Mais elle aura aussi le pouvoir de faire passer des idées, des techniques que beaucoup attendent en l'absence réelle d'ouvrages de référence. Fort de son pouvoir rapidement gagné, elle organise en 1937 le premier Congrès Internationnal de Massage et des Auxilliaires Médicaux qui permet la rencontre de professionnels encore mal acceptés, voire ignorés, venus de nombreux pays avec des personnalités du monde scientifique et politique.


Par ailleurs, la Société de Kinésithérapie, de par la personnalité de ses dirigeants, va contribuer à l'édification des programmes du futur diplôme d’Etat tant réclamé.


Les revues de la SDK à la SFP

La "Revue de Kinésithérapie" est le premier journal que la profession conçoit avant même la création de la profession de Masseur-Kinésithérapeute. Organe d'expression de la SDK, la revue fusionnera avec le "Journal de Kinésithérapie" en 1974 pour créer "les annales de Kinésithérapie". Cette dernière sera dans les années 70 à 90, la revue qui publiera des travaux de recherche et article originaux. Une grande partie des mémoires de Moniteur-Cadre en Masso-Kinésithérapie (MCMK) alimentera les colonnes. La suppression du diplôme de MCMK en 1996 entraîna une diminution majeure du nombre de publications française dans les années suivantes.
historique_revues_sfp-kinsithrapie_400
En 2001, les annales de kinésithérapie fusionne avec les cahiers de kinésithérapie. A cette date, le journal n'est plus l'organe d'expression de la SDK. Un partenariat est signé avec Elsevier Masson pour figurer parmi les associations partenaires du journal qui vient de passer à la couleur et transforme la maquette de "2 colonnes noir et blanc à une maquette plus magazine". L'association Suisse de physiothérapie devient partenaire du journal dans les années suivantes.

 

LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE PHYSIOTHÉRAPIE AUJOURD'HUI

 

En 2003, la Société De Kinésithérapie (SDK) devient Société Française de Kinésithérapie et se revendique "société savante". La Société française de Kinésithérapie changera de nom le 23 janvier 2009 pour s'appeler Société Française de Physiothérapie. Cette nouvelle modification était-elle nécessaire ? La masso-kinésithérapie a connu des étapes importantes qui ont modifié en profondeur son image, ses pratiques. Aujourd’hui, elle est arrivée à un autre tournant dans son évolution. La physiothérapie au sens international du terme.

La réforme LMD qui peine à se mettre en place doit nous inciter à suivre cette nécessaire évolution de notre profession. Si la quasi-totalité des pays dans le monde a choisi l’appellation physiothérapie, fédératrice, moderne et chargée d’un sens commun, la France peut choisir de rester fidèle à son appellation historique, mais la plus ancienne des sociétés de professionnels en kinésithérapie, fondée en 1936, devenue société savante, se devait de changer de nom. 
Ce vocable mieux adapté à notre quotidien, doit convaincre les sceptiques et permettre de s’adapter à ce changement. S’il n’est pas dans notre pouvoir d’augurer la modification de dénomination de la profession, nous aurons besoin de tous pour relayer ce nouveau concept en faisant valoir nos savoirs et nos pratiques. Cette nouvelle appellation s’inscrit dans le mouvement de la réforme de notre formation qui épouse les approches plus larges de la physiothérapie, les futurs professionnels étant formés autour des notions de responsabilité professionnelle et de capacités décisionnelles. 

Qu’est-ce que la physiothérapie ? 

En France, le mot physiothérapie a été réservé initialement aux médecins. Employé en 1894, il apparaît en 1899 dans un cours de thérapeutique d’un spécialiste des voies respiratoire et au Journal Officiel en 1907. Il reste toutefois en usage chez les médecins, puisque les masseurs diplômés ne pratiquent que le massage et la mobilisation. Il couvre un champ en évolution, car à cette date la physiothérapie est définie comme le recours à l’air, l’eau, les climats, l’électricité, la lumière, la chaleur, le froid, le mouvement, la mécanothérapie, en tant qu’agents thérapeutiques. L’électrothérapie complétera assez rapidement ces traitements.  

En Allemagne, le terme de Physiotherapie et celui de physiothérapeute sont employés à plusieurs reprises en 1851, par le docteur Gleich, médecin de médecines naturelles, dans Physiatrische Schriften daté de 1859.

Au Canada anglophone, le terme de physiotherapy apparaît en 1894 dans une publication de Edward Playter, médecin à Ottawa, dans un article intitulé : Physiothérapie en premier : les médicaments de la nature avant les remèdes médicamenteux, notamment relatives à l'hydrothérapie.

Au fil des ans, la masso-kinésithérapie - intégrée de fait dans la physiothérapie - englobe ces différentes pratiques, ce que permet la législation professionnelle. Depuis la fin des années 1980, bon nombre de kinésithérapeutes sont sortis du cadre des enseignements de base pour suivre une formation complémentaire, dont la richesse et la diversité montre le désir de parfaire leurs connaissances et leurs pratiques.

La pratique quotidienne montre que les masseurs-kinésithérapeutes ont élargi et affiné leur champ de pratiques depuis de nombreuses années se tournant vers la prévention, l’éducation thérapeutique du patient, l’échographie, l’installation de ventilation non invasive et bien d’autres encore. Ils participent aussi à l’éducation à la santé des patients et à la promotion à la santé.

Il était donc naturel que notre Société, prenant en compte ce rôle d’acteurs à part entière du dispositif de distribution des soins, choisisse cette nouvelle appellation plus conforme à la réalité de leurs actions. De surcroît, cette appellation permet une uniformisation internationale, qu’elle est était la dernière à partager….

La physiothérapie correspond donc à la science de la réadaptation que les masseurs-kinésithérapeutes français connaissent bien.

 

LES DATES MARQUANTES DE LA SDK À LA SFP

 

1936 
- création de la Société De Kinésithérapie-SDK, 10 ans avant la création du diplôme d’Etat 
- la SDK oeuvre de façon décisive pour la création du diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute 

1937 
- création de la Revue de Kinésithérapie, éditée par la SDK 
- organisation du premier Congrès International de Massage et des Auxilliaires Médicaux, à Paris 

1944 
- les adhérents se mettent à la disposition des prisonniers de guerre en provenance des camps allemands pour assurer des massages à la sortie des trains 

1974 
- représentée par son organe officiel les Annales de Kinésithérapie 

1993 
- SDK est membre fondateur de l'Association Française de Recherche et d'Evaluation en Kinésithérapie (AFREK) avec 8 autres organismes de formation ou syndicale. Elle quittera l'AFREK en 2003 

2001 
- mise en place d’ateliers itinérants K2K sur le diagnostic kinésithérapique, à Lille, Nantes, Dijon, Nancy, Montpellier. 

2003 
- la SDK devient la Société Française de Kinésithérapie- SFK 
- transformation en société savante 
- renoue avec les présentations à caractère scientifique à l’occasion des demandes d’affiliation 
- début de la collaboration avec l’ANAES devenue HAS 

2004 
- la SFK propose une définition du massage, de la gymnastique et de la masso-kinésithérapie, en ligne sur ce site 

2007 
- 20 janvier 2007 : co-organisatrice des Journées de formations de Kinésithérapie, la revue -JFK2007, Espace Saint-Martin- Paris.. L'enregistrement en audio des conférences permet de revisionner les diaporamas de chez soi. 
- 24 novembre 2007: organisatrice du forum : Le processus de Bologne à l'horizon 2010, quelle route pour une réforme?L'ensemble des conférences est enregistrée pour éviter tout débat récurrent. Huit propositions sont élaborées. 

2009 
- transformation de la SFK en Société Française de Physiothérapie-SFP, soit quelques années avant la date officielle??? 
- co-organisatrice des Journées de Formation en Kinésithérapie –JFK2009, à l'espace Charenton de Paris 
premier prix de la SFK pour récompenser un travail de recherche original, présenté au JFK 2009 

2010 
- modification de la procédure d’affiliation, avec présentation de travaux scientifiques, devenue affiliation libre sur simple demande 
- organisatrice du forum : les associations en kinésithérapie : essai de regroupement (en cours) 
Les statuts et règlement intérieur de la SFP ont été actualisés le 10 avril 2010. 

2011 
- co-organisatrice des Journées Francophones de Kinésithérapie - JFK2011, au Palais des congrès (Parc Chanot) de Marseille. 
- Lancement de la traduction des résumés indexés dans PEDro sous la direction de Jean Mougel 

2012  
- 31 décembre : signature du premier partenariat avec une association professionnelle (GEMMSOR/Société Française de Réédiucation de la main) pour mutualiser les ressources et les avantages membres. Plusieurs associations suivront les années suivantes. Le nombre de membres de la SFP augmente rapidement

2013 
- co-organisatrice des Journées Francophones de Kinésithérapie - JFK2013, à Disneyland Paris

2014
- Le cap des mille membres est dépassé avec les partenariats signées avec les associations partenaires sous la direction de Frédéric Froment

2015 
- co-organisatrice des Journées Francophones de Kinésithérapie - JFK2015, à Lille-Grand Palais. Plus de 1000 participants présents sur le plateau avec 5 congrès simultanée des associations partenaires durant 3 jours.
souvenir_jfk2013_400
Ajoutez un message personnel