Actualités

Partager sur :

Facteurs de risque de douleur chez l'enfant et l'adolescent

25 mai 2017 Public
Vue 456 fois

Les douleurs musculosquelettiques (MsK) dans l'enfance, sont de gros facteurs de dépenses de soins et de risque d’apparition de douleurs chez l’adulte. La prévalence des douleurs dans l’enfance et l’adolescence varie selon les études et type de douleurs entre 4% de douleur MsK et 83% de céphalées (1).

Ce mois-ci, est parue une revue sur l’effet du sommeil sur le risque de douleur chez les jeunes. Afin d’offrir une vision plus large sur le domaine, nous avons fait une revue non exhaustive des revues systématiques sur les facteurs de risque d’apparition de douleurs chez l’enfant et l’adolescent.

Deux revues adressent la question de la posture et/ou des facteurs de risque psychologiques. Prins et al 2008, retrouvent 10 études s’intéressant à l’effet de la posture et les traits psychologiques sur le risque d’apparition de douleur du quadrant supérieur chez l’enfant et l’adolescent. Les positions prolongées à l’ordinateur, l’âge, la dépression et le stress chronique apparaissent comme des facteurs des risques. Les résultats n’ont pas été pondérées en fonction de la qualité des études et aucune méta-analyse n’a été faite ce qui oblige à pondéré ces résultats (2). Brink et al 2013 dans le même ordre d’idée, selon 10 études incluant un total de 11616 sujets indiquent que la position assise prolongée augmente le risque de douleur du quadrant supérieur. Les deux variables importantes semblent être l’importance de la flexion cervicale et thoracique (3).

La revue de ce mois, sur le sommeil comme facteur de risque a inclus 13 études comprenant 18 888 sujets. Cette revue s’est intéressée aux études prospectives qui ont analysés l’effet de la quantité, de la qualité du sommeil et de la fatigue en journée sur le risque d’apparition de douleurs MsK, de lombalgie, cervicalgie, douleur des membres supérieurs ou de douleurs MsK diffuses. Il y a des preuves fortes de non effet de la qualité du sommeil sur l’apparition de douleurs MsK. Une analyse de sous-groupe indique que la qualité pourrait être un facteur de risque de cervicalgie chez les filles. Des preuves moyennes indiquent qu’il ne semble pas que la quantité de sommeil soit un facteur de risque clair de d’apparition de douleur. La fatigue journalière est associée avec un risque de douleur lombaire chez les garçons (preuves moyennes) chez les filles elle est associée avec le risque d’apparition de cervicalgie (preuves fortes). Hormis ces conditions les preuves sont en faveur d’une absence d’effet de la fatigue en journée sur le risque d’apparition de douleurs MsK (4).

Hill et al en 2010 ont publié une revue systématique sur les facteurs de risque de lombalgie chez l’enfant et l’adolescent. En se basant sur 5 études incluant un total de 2706 sujets de 4 à 14 suivi de 1 à 11 ans. Quarante-sept critères différents ont été étudiés dans ces études. Seulement 13 critères ont été étudiés dans plus d’une étude, aucun de ces critères n’a été retrouvé comme prédictif de lombalgie dans plus d’une étude. Les facteurs avec les plus fort risque de prédiction sont ceux en lien avec la mobilité sagittale du rachis et l’endurance des muscles extenseurs (5).

Paulis et al 2014 sur 40 études incluant plus d’un million de sujets indiquent qu’il existe des preuves de qualité modérée que le surpoids augmente d’environ 25% le risque de douleurs MsK chez l’enfant. Des preuves de faible qualité relient le surpoids et le risque de lombalgie, blessure ou fracture (6).

 

Bibliographie :

  1. King S, Chambers CT, Huguet A, MacNevin RC, McGrath PJ, Parker L, et al. The epidemiology of chronic pain in children and adolescents revisited: A systematic review: Pain. 2011 Dec;152(12):2729–38.
  2. Prins Y, Crous L, Louw QA. A systematic review of posture and psychosocial factors as contributors to upper quadrant musculoskeletal pain in children and adolescents. Physiother Theory Pract. 2008 Aug;24(4):221–42.
  3. Brink Y, Louw QA. A systematic review of the relationship between sitting and upper quadrant musculoskeletal pain in children and adolescents. Man Ther. 2013 Aug;18(4):281–8.
  4. Andreucci A, Campbell P, Dunn KM. Are sleep problems a risk factor for the onset of musculoskeletal pain in children and adolescents? A systematic review. Sleep. 2017 May 20;
  5. Hill JJ, Keating JL. Risk factors for the first episode of low back pain in children are infrequently validated across samples and conditions: a systematic review. J Physiother. 2010;56(4):237–244.
  6. Paulis WD, Silva S, Koes BW, van Middelkoop M. Overweight and obesity are associated with musculoskeletal complaints as early as childhood: a systematic review: Weight and musculoskeletal complaints. Obes Rev. 2014 Jan;15(1):52–67.



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.